Notre mode de vie est axé sur le travail et la consommation. De manière non excessive, ce scénario ne pose pas problème. Il nous pousse toutefois, sans trop qu’on s’en aperçoive, à accumuler des biens dont plusieurs finissent par encombrer nos domiciles. Réorganisation, simplicité volontaire, création d’espaces, minimalisme…; on peut réagir de différentes manières. Reste que c’est quand un déménagement est en vue que les choses prennent tout leur sens. Voici comment désencombrer sa maison avant un déménagement!

Déménager léger

Un déménagement se planifie. Logiquement, on sait quel sera notre futur environnement et si une nouvelle décoration, un autre ameublement ou un aménagement intérieur différent seront nécessaires, du moins probables.

Souvent, c’est l’élément déclencheur quant à la décision de désencombrer sa maison, celle qu’on planifie de quitter. Dès lors, un premier timing est opportun: terminer le désencombrement avant la visite initiale du représentant de la compagnie de déménagement, celui qu’on a appelé pour qu’il évalue nos besoins et nous fasse une soumission.

Comme le prix d’un déménagement dépend notamment de la quantité d’objets à transporter, il est facile de comprendre qu’il est profitable de désencombrer sa maison avant de conclure le marché. Du reste, transporter des biens destinés à être jetés n’est pas très écologique. L’important ensuite est d’équilibrer les «entrées et les sorties» (un nouvel objet acheté, un ancien objet jeté) jusqu’au déménagement, parfois plusieurs mois plus tard.

Délester sa demeure étape par étape

Un bien d’apparence banale peut avoir une grande valeur symbolique, sentimentale. Autre raison pour laquelle un désencombrement précipité et sans consultation est à éviter. L’idéal est plutôt d’y aller méthodiquement, en commençant par faire une liste des biens centraux (le mobilier par exemple) et des accessoires standards de la maison. Puis de discuter de (ou réfléchir à) leur «sort».

Ensuite, ce sont les objets acquis depuis relativement longtemps, souvent plus petits, moins visibles ou d’usage occasionnel qui devront être évalués. Ceux qui se trouvent par exemple dans des zones et des meubles de rangement, au sous-sol ou au garage —attention, ce qui traîne n’est pas nécessairement à jeter! Il faut prendre le temps de valider le niveau d’inutilité et d’obsolescence de chaque objet. Les vieux vêtements font souvent partie du lot.

Une journée ou une semaine peut être attribuée par pièce. Ce qui signifie qu’on pourra y laisser à la vue des sacs, bacs ou boîtes dans lesquels seront déposées les choses à se débarrasser. Comme, par exemple, des médicaments et des produits de beauté périmés, des bijoux brisés, de la literie usée; de vieilles revues et autres cahiers, des factures et des dossiers; des tasses, des plats et des bocaux en trop; des équipements électroniques d’une autre ère, des jouets, des jeux d’un autre âge; des plantes décrépies, des épices rancies; des piles et des stylos vides, des outils inutilisables, des alcools imbuvables; du mauvais gear de sport, des prix cheap de tirages au sort… Désencombrer sa maison fait du bien!

Ce faisant, il sera utile de penser à de nouvelles logiques de rangement, voire de mettre en place des installations ergonomiques, des structures plus pratiques. Cela aura en plus le mérite de faciliter les choses lors de l’empaquetage précédant le déménagement.

Chez Déménagement Martineau, nous conseillons nos clients sur toutes les facettes d’un déménagement. Rien d’inutile, rien de superflu. Que du professionnalisme!